Pièce de théâtre

I ou el

Résumé

Ce n’est pas parce que l’on est passionné par les kangourous que l’on est nécessairement plus apte que la moyenne à comprendre sa fille. C’est ce que découvre le père de Sophie, lorsque celle-ci lui annonce qu’elle veut changer de prénom.

Du théâtre contemporain qui ose aborder de manière humoristique le thème de la non-binarité…

Note de l’auteur : Les allusions au phénomène « non genre » ou « non binaire » ou « genre neutre », ainsi que le vocabulaire inclusif utilisé par certains protagonistes, sont inspirés de la réalité.

Le prénom non genré « IEL » a fait son entrée dans la version papier du dictionnaire le Petit Robert en 2022.

Fiche de présentation

Pieces De Theatre Viguier I Ou El
PDF – 1,2 MB 92 téléchargements

Un extrait

Bertrand — Je me demande bien ce que tu vas me demander…

Sophie — Pour te dire les choses simplement… J’ai décidé de changer de prénom…

Bertrand — Il semble soulagé Tu peux me répéter ça ?

Sophie Je ne veux plus m’appeler Sophie…

Bertrand — Il rigole, il est soulagé Si ce n’est que ça… Tu n’aimes plus ton prénom ?

Sophie Le sujet n’est pas de savoir si j’aime ou si je n’aime pas mon prénom…

Bertrand — C’est quoi le sujet alors ?

Sophie Je ne veux plus être assimilée à tout ce que ce prénom connote.

Bertrand — Parce que Sophie... Ça connote ?

Sophie Tous les prénoms connotent, mais c’est vrai que Sophie ça connote grave…

Bertrand — Sophie, ça connote grave ?

Sophie Grave de chez grave.

Bertrand — Et mon prénom, à moi, il connote grave ?

Sophie Bien sûr qu’il connote grave…

Bertrand — Je ne savais pas que Bertrand ça connotait grave…

Sophie Tu ne savais que Bertrand ça connotait grave ?

Bertrand — Vexé Non, mais cela ne m’empêchera pas de dormir… Alors que toi… Visiblement, tu ne sembles plus avoir envie de connoter…

Sophie — Voilà… Tu as tout compris.

Bertrand — Ce que je ne comprends pas, c’est pourquoi tu sembles si pressée de me parler de ton prénom… Tu as vécu vingt ans avec… Tu n’es pas un jour près, si ?

Sophie C’est-à-dire que si je dois partir en Australie, j’aimerais mieux partir sans qu’on m’appelle Sophie.

Bertrand — Il se lève, il fait le tour du salon Tu vas quand même nous laisser un peu de délai, avec ta mère ?

Sophie Un délai ? Un délai pour quoi faire ?

Bertrand — Pour réfléchir… Pour qu’on te trouve un autre prénom…  Choisir Sophie nous a pris plusieurs mois, et pourtant on s’y était mis dès le lendemain de ta conception. Ta mère avait fait une liste d’une cinquantaine de prénoms, elle avait jumelé nos deux arbres généalogiques… Et tous les mois on biffait…

Sophie « On biffait » ?

Bertrand — Il fait un geste de la main On biffait… Prénom par prénom pensif Peut-être qu’elle existe encore cette liste… Ta mère ne jette jamais rien… Ça nous fera gagner du temps… Mais je préfère te prévenir, tu risques de ne pas gagner au change… Je me souviens d’avoir vu passer une Ursuline et une Albertine…

Sophie Parce que tu penses que je vais vous confier le choix de mon nouveau prénom ?

Bertrand — Ça me semble normal…

Sophie Mais alors, tu n’as rien compris ! Rien de rien…

Une question ?