Pièce de théâtre

Trois hommes mal embarqués

Résumé

Trois amis décident d’organiser une sortie sur un lac. Mais lorsque celui qui devait apporter les bouteilles de vin constate qu'il a oublié le tire-bouchon, et que celui qui devait ramener de quoi manger n'a prévu que des boîtes de conserves en pensant que pour les ouvrir ils n’auraient pas besoin d’ouvre-boîtes, et que celui qui s’était proposé de s'occuper des cannes à pêche a oublié les appâts ; alors rien ne va plus.

Mêlant humour, dérision, et crise de la cinquantaine, cette pièce propose une vision plus comique que romantique de la promenade en barque.

Note de l'auteur : Il n’est pas certain que l’image des hommes sorte grandie de cette pièce, mais leur réputation de personnages clairvoyants en toute circonstance, certainement.

Fiche de présentation 

Piece De Theatre Comique Trois Hommes
PDF – 664,4 KB 96 téléchargements

2 extraits

Gil — Vous voulez que je vous dise ? Ce que cette petite promenade sur le lac m’a confirmé ? C’est que l’amitié, c’est plus important que l’amour...

Tom — Tu dis ça parce que ton nouveau divorce se passe mal ?

Gil — (en s’adressant à Paul) Tu t’es bien foutu de nous…

Tom — Ah ça… On ne m’y reprendra plus… Chanter « Petit papa Noël » au mois de mars…

Gil — (il déclame) « Je vous salue Marie bénie entre toutes les femmes »… Cette blague…

Un temps. Son hors scène : le clapotis de l’eau.

Gil — (il chante) « N’oublie pas nos petits souliers »… Tu parles… (il soulève sa jambe et remue sa chaussures) Nos petits souliers…

Tom — Tu as abusé de notre désarroi…

Gil — De nos ventres vides…

Tom — Tu as profité des circonstances…

Gil — Et de la météo.

Un temps. Son hors scène : le clapotis de l’eau

Paul — (il lève la tête, son regard semble attirer par quelque chose, il se lève, les deux autres hommes le regardent. Paul tend son bras en face de lui) Là… Vous voyez ce que je vois ? (Gil et Tom regardent dans la direction indiquée, puis ils se redressent) Vous me confirmez que je ne rêve pas ?

Gil — (maintenant debout) Bon sang de bois…

Paul — C’est un miracle…

Tom — C’est surtout une rame…

Gil — Elle vient vers nous…

Paul — Je la reconnais… C’est une des rames qu’on a perdue…

Gil — Pourquoi elle revient ?

Tom — C’est le courant…

Paul — C’est pas seulement le courant… (il regarde le ciel et fait le signe de croix sur sa poitrine)

Gil — Et l’autre, elle est où ?

Paul — Une rame c’est déjà beaucoup… Acceptons ce présent que le ciel nous envoie…

Gil et Tom soutiennent Paul qui se penche pour récupérer la rame qui vient de cogner contre la coque de la barque.

Gil — (il s’adresse à la rame) Alors ! Tu étais passée où garce de rame ?

Paul — Gil ! S’il te plaît… Ne gâche pas ces retrouvailles…

Tom — Allez… Ne perdons pas de temps…

Gil — Tu veux faire quoi avec une seule rame ? Tourner en rond ? (il s’adresse à la rame) Où est ta copine ? Hein ? Elle est passée où l’autre ?

Une question ?