Pièce de théâtre jeune public

Résumé

Newen est un enfant sage qui ne comprend pas pourquoi on lui interdit de se baigner dans la rivière le dimanche. Il ne comprend pas non plus pourquoi il ne peut pas manger les poissons rouges qu'il pêche dans la rivière. Ce que les adultes cherchent à lui expliquer, c’est qu’il est surtout formellement interdit de fréquenter « ceux d'en face ».

« Ceux d’en face » ? C’est la tribu qui vit de l’autre côté de la rivière et qu’on appelle les Tout-rouge. Le Grand livre explique d’ailleurs assez bien les risques encourus par celles et ceux qui se risqueraient à fréquenter les Tout-rouge.

C’est dans le grand livre que le père de Newen trouve l'inspiration , quand il s'agit de répondre aux multiples interrogations de son fils ; mais depuis quelques temps, le papa semble moins habille pour inventer des réponses. C'est pour cette raison que Newen a décidé de se faire sa propre opinion. Il souhaite manger des poissons pour vérifier s'ils sont, réellement, pleins d'arêtes et il ira ensuite rendre visite au chef des Tout-rouge pour constater, par lui-même, s'il est vraiment si effrayant que ce que son père lui affirme.


Pdf Newen
PDF – 944,3 KB 99 téléchargements

Newen — Je suis un champion du sacrifice ! Je suis connu pour ça à l’école. On me surnomme même « Newen, le champion du monde du sacrifice »…

Mari — Alors raconte-nous un sacrifice que tu aurais fait, récemment…

Newen — Récemment ? J’ai sacrifié un devoir pour aller jouer avec les copains.


Pat — (calmement) Les Tout-rouge n’ont pas le droit, eux non plus, d’aller se baigner à la rivière le dimanche…

Newen — Alors c’est encore plus idiot de pas y aller quand ils sont pas là.

Pat — La loi est la loi, mon fils.

Mari — Les Tout-rouge ont le droit, eux, d’aller se baigner à la rivière le jeudi, le vendredi et le samedi…

Pat — La loi a pensé à tout, mon fils… Trois jours pour nous et trois jours pour les Tout-rouge…

Newen — Et le dimanche alors ?

Mari — Le dimanche on se repose tous.

Pat — La loi est la loi, mon fils.

Un temps.

Newen — Comment ils nous appellent, les Tout-rouge, si nous on les appelle les Tout-rouge ?

Pat — Personne ne le sait.

Mari — On le saurait si on avait le droit de leur parler. Mais la loi nous interdit de leur parler.

Pat — La loi est la loi, mon fils.

Newen — Et eux, les Tout-rouge, ils ont aussi une loi qui leur interdit de nous parler ?

Mari — Sûrement, puisqu’ils ne nous parlent jamais.

Pat — Le monde est bien fait, Newen. Tout les peuples ont leur loi, et en général, ces lois permettent de vivre en paix.

Newen — A quoi ça sert de vivre en paix si on ne peut pas se parler ?

Mari — C’est justement parce que l’on ne peut pas se parler qu’on est en paix.

Newen — Et pour vivre en paix on n’a pas le droit de se baigner dans la rivière le dimanche ?

Pat — La loi est la loi, mon fils.


Une question ?